par Jérôme Frizzera-Mogli

Article - Bibliotherapie

«7 questions à se poser pour son bonheur au travail»

Un article écrit pour Psychologies.com.

Vous y trouverez les points clés de la partie du cours « Ouvrir les yeux » traités d’une manière symbolique : les 7 Nains de Blanche Neige.

Les 7 nains sont en nous. Alors comment les faire siffler en travaillant ?

Petit Manuel d’Auto-Coaching

Petit Manuel d’Auto-Coaching par Philippe Bazin et Jean Doridot.

Si je devais citer 5 livres qui ont changé ma vie, le Petit Manuel d’Auto-Coaching en serait un. Accroche très “à l’américaine” mais qui a au moins le mérite d’être claire.
L’ouvrage est structuré comme un vrai coaching.

Partie 1 : Préparez le changement,
Partie 2 : Agissez (ajustez le cap ensuite),
Partie 3 : Visez loin !

Dans chaque partie vous trouverez une analyse, des commentaires sur des points particuliers de développement personnel : le rapport au temps, les croyances limitantes, la motivation, notre relation aux autres, les stratégies d’alliés…

Le tout est orienté efficacité. C’est à mon sens un bon outil pour amorcer un changement professionnel.

Les responsables porteurs de sens

Les responsables porteurs de sens de Vincent Lenhardt

Ce livre a été écrit par un des papes du coaching en France.
La notion de sens y est fondamentale. Mais comment donner du sens à une tâche quotidienne ?
Donner du sens consiste à montrer à ceux qui “creusent” la cathédrale qu’ils sont en train de construire.

Et pour vous ? Si votre job d’aujourd’hui était un trou, quelle serait votre cathédrale ?

Apprivoiser son ombre

Apprivoiser son ombre de Jean Monbourquette

Pour ceux qui, sur les chemins du sens et de la quête du soi professionnel, font face à leur Monsieur Hyde, l’ombre qui se « hide », qui se cache derrière eux.
Excellente introduction à la théorie jungienne et au processus d’individuation.

La 50ème Loi

La 50ème Loi de Robert Greene & 50 cents

J’ai d’abord trouvé ce livre curieux… Robert Greene est un auteur américain bien connu, son bestseller “Power” s’est vendu à des millions d’exemplaires. 50 Cents est un ancien dealer devenu un rappeur et un businessman star. Curieux je disais donc, un auteur et un rappeur…

Vous y trouverez :

  • Des principes provocateurs. C’est une sorte de livre de développement personnel pour mode de pensée alternatif. Il se lit simplement et recadre sèchement : ne compte que sur toi même, le salariat c’est le bagne, recherchez le conflit… Les principes, provocateurs, font mouche, illustrés par des anecdotes de la vie du rappeur et par la culture générale de R. Greene (dans le même style que “Power”).
  • L’objectif : la 50ème loi. Nous avons peur de tout, peur de bouger, peur d’être licencié, peur de mal choisir, peur de notre ombre… C’est cette peur qui nous inhibe. Gérer, dominer sa peur est la clé.
Princess-Unchained couverture

Princess Unchained de Jérôme Frizzera-Mogli & Hutchett

L’histoire d’une princesse interdite de travail qui veut travailler.
Ou comment trouver un job qui a du sens ou redonner du sens dans son job.

Revenge-of-Silence Couverture

Revenge of Silence de Jérôme Frizzera-Mogli & Hutchett

Une histoire dédiée aux introvertis, hypersensibles, discrets, timides. Ou la rhétorique et la prise de parole pour ceux qui n’aiment pas parler ; le charisme des silencieux.

Le Diable s’habille en Prada

Le Diable s’habille en Prada (2006)

Où le désir de plaire, de reconnaissance, de statut social s’oppose au système de valeurs. Où les influences poussent à arbitrer entre ambitions et valeurs…

Les 5 Légendes

Les 5 Légendes – Dreamworks (2012)

Les enfants voient le Père Noël, le Lapin de Pâques, La Fée des Dents, le Marchand de Sable mais pas Jack Frost… Pourquoi ? Pour voir, il faut d’abord croire. Et vous, croyez-vous en votre capacité à saisir des opportunités ? En d’autres termes, avez-vous vidé votre tasse ?

la fin du travail - jeremy rifkin

La fin du travail – Jeremy Rifkin – éditions La Découverte

Bestseller, étudié, éclairant sur l’évolution du monde du travail qui prend une autre résonnance dans le contexte social actuel.

Le monde du travail explique l’auteur se polarise :

  • « Élite » : gestionnaires, chercheurs, manipulateurs d’information surqualifiés
  • Majorité de travailleurs précaires

Le monde du travail devient dur, très dur pour les précaires.  Et qui n’est pas précaire ?

Il y a des conséquences.

Par exemple – Page 311 – « Déficit d’éducation parentale » imposé par les nouvelles exigences économiques peut entrainer dépression infantile, délinquance…

Vous allez me dire :

“Merci Jérôme de faire la Cassandre. On fait quoi. Maintenant. On met un gilet jaune ?”

Je ne sais pas. Je ne fais pas de politique. Je ne suis pas un optimiste mais un pragmatique.

Si j’ai la chance aujourd’hui de chercher, non pas à survivre, mais un job qui a du sens, cela  implique de bien comprendre les nouvelles lois du monde de travail.

Selon moi ( mais discutons-en) :

J’ai des croyances et habitudes nées du XXe siècle, d’une société d’abondance, de consommation et de pleine emploi.
Et ces croyances et habitudes dictent nos attitudes et nos comportements au quotidien.
Or, aujourd’hui nous sommes au XXIe siècle. Avec de nouvelles règles, de nouveaux codes ( ce que nous dit en substance Rifkin).
Pour m’adapter, pour me réaliser, j’ai donc un travail de déconstruction de croyances et d’habitudes à réaliser.

Bullshits jobs David Graeber

Bullshit Jobs – David Graeber

Les « bullshit jobs » ce sont les « jobs à la con », comme on les appelle en français, des jobs vides de sens si on veut être plus politiquement correct.

Pourquoi je vous en parle ? J’interviens au Career Center d’une Grande Ecole de Commerce pour accompagner les jeunes diplômés dans leur projet professionnel. Cette année, le mot qui revenait le plus souvent, c’est « sens ».

D’’après David Graeber, si on recherche du sens dans son job, il faut éviter cinq types de jobs :

  • Les jobs « faire-valoir », qui servent à mettre en valeur les autres mais pas à créer de la valeur.
  • Les jobs « porte-flingue » qui n’existent que par antithèse, pour contrer l’activité d’autres jobs (exemple : les lobbyistes)
  • Les jobs  « sparadraps » qui cherchent à résoudre des problèmes qui auraient pu être évités
  • Les jobs « cocheurs de cases » qui permettent à une organisation de prétendre qu’elle traite un problème qu’elle n’a aucune intention de résoudre
  • Les jobs « petits chefs » qui consistent à surveiller des personnes autonomes

Le sens devient capital. devient vital.

Un salarié en manque de sens peut manquer d’envie. Il peut souffrir de ce que les psychologues appellent la « démission intérieure » ou « brown-out ».

Alors remettons du sens dans notre job.

Jérôme Frizzera Mogli portrait

Jérôme Frizzera-Mogli

JE SUIS COACH CONSEIL

  • Certifié coach de l’Ecole de Psychologues Praticiens

  • Intervenant The School of Life, Edhec

  • Plus de 500 coachings d’orientation et reconversion

Pour aller plus loin

ÉCRAN

  • Live vidéo

  • Chat illimité – Self-help Immédiat, à Distance, Accompagné (IDA)

DIVAN

  • Rdv en cabinet

TALENT DEVELOPMENT (ENTREPRISE)

  • Speaker, formateur

  • Coaching

Contact pour tiers (pour auteur de liste)

Une citation que j’aime particulièrement :

Les deux jours les plus importants de votre vie sont le jour où vous êtes né et le jour où vous découvrez pourquoi.
– Mark Twain