par Éditions Ligne de vie

Comment échapper à la chape de plomb qui impose à tout musulman d’observer le ramadan.

Bibliotherapie livre

Ramadan(s) – Medhi Azzar

Ramadan(s) (Éditions Ligne de vie, 2019) est un roman courageux car il remet en cause l’un des cinq piliers de l’islam.

Ce récit d’enfance d’un jeune franco-maghrébin dresse un tableau sans concession d’une communauté prisonnière de ses traditions qui étouffe les individualités et freine l’insertion des jeunes Maghrébins dans leur époque. La voix insoumise et révoltée du jeune narrateur résonne avec d’autant plus de force à l’esprit du lecteur qu’elle semble étouffée par le silence et la résignation insoutenable de son entourage.

L’enfant, puis l’adolescent, raconte une vie ordinaire, rythmée par le Ramadan, dans une localité normande. Alors que ses proches semblent se réjouir de l’arrivée du mois sacré, le jeune héros voit d’un œil circonspect chaque retour de ce mois de privations diurnes.

Cette chronique douce-amère, entre tendresse pour ses parents et rejet de plus en vif des traditions, nous fait traverser les années 1980 et 1990. Le temps d’une génération, celle qui précède le 11-Septembre, l’enfant philosophe fait l’expérience de la vie, de la comédie humaine et nous éclaire sur la difficulté à vivre avec deux cultures qui souvent s’entrechoquent.

Un roman bienvenu qui interroge les croyances et les pratiques au sein d’une communauté où la critique de la religion reste encore le tabou suprême.

Éditions Lignes de vie

Littérature

Nos réseaux :

Facebook

Une citation que nous aimons particulièrement :

« Prêtres idiots et cruels ! À qui ordonnez-vous le carême ? Est-ce aux riches ?
Ils se gardent bien de l’observer. Est-ce aux pauvres ? Ils font carême toute l’année. »
– Voltaire, Dictionnaire Philosophique, 1769